Accéder aux autres sites de l'Université :
circulation réduite

à  voir également

Projection-débat, Éclairage

L’année dernière à Marienbad d’Alain Resnais


Mardi 30 mai à 19h

Espace Culture | Entrée gratuite sur réservation

En clôture des cycles Jouer : entre plaisir et utilité et Mémoires en mutation

Deux films signés par deux grands maîtres du septième art, issus de cultures et d’époques diverses, qui ont en commun la profondeur d’analyse et la mise en perspective de questions liées aux deux thématiques en débat cette saison. 

La présentation et le débat seront animés par Lisa Rougetet, Docteur en histoire des sciences et épistémologie, ATER en mathématiques.

L’année dernière à Marienbad d’Alain Resnais

Avec Delphine Seyrig, Giorgio Albertazzi, Sascha Pitoëff, Françoise Bertin, Luce Garcia-Ville
1961, 1h36

L’histoire se déroule dans un palace baroque, autour de trois personnages principaux : Monsieur X, Monsieur M et Madame A. X et A se croisent, se recroisent dans les salons et les jardins du luxueux hôtel et, à chaque rencontre, X tente de la convaincre qu’ils se sont rencontrés ici même, l’année dernière, à Marienbad, et qu’ils s’étaient donnés rendez-vous l’année suivante pour partir ensemble. Monsieur X affronte à plusieurs reprises Monsieur M, peut-être le mari de l’héroïne, dans une partie de jeu d’allumettes et perd.

À sa sortie, le film est récompensé du Lion d’or de la Mostra de Venise. Pourtant, il reçoit de nombreuses critiques très controversées, oscillant entre « chef-d’œuvre » et « réalisation académique et vide ». 

Plus intriguant, après la sortie du film en France, le jeu pratiqué par les personnages masculins se retrouve dans les cafés et les bars, sous le nom de jeu de Marienbad

Il existe une stratégie gagnante à ce jeu, que Resnais se garde bien de dévoiler. Publiée en 1901 par un mathématicien d’Harvard, elle repose sur le système binaire et pose les bases de la future théorie mathématique des jeux dits combinatoires (Échecs, Dames, etc.). 

Nous verrons comment le jeu de Marienbad, élément moteur du film d’Alain Resnais, est à l’origine de développements mathématiques et techniques en théorie des jeux, mais permet également l’interprétation des sentiments, des émotions et des rapports entre les personnages du film.




Université de Lille – sciences et technologies

Espace Culture, Université de Lille – sciences et technologies

Cité Scientifique 59655 Villeneuve d'Ascq Cedex

Tél. +33 (0) 3.20.43.69.09

Mentions légales | Plan du site | Webmestre