Accéder aux autres sites de l'Université :
circulation réduite

à  voir également

Exposition

This is Major Tom to Ground Control


Du 2 octobre au 9 novembre

Installation de Véronique Béland

Vernissage : mardi 2 octobre lors du lancement de saison à  partir de 19h

Espace Culture - Entrée libre

« Le vide de la distance n’est nulle part ailleurs »

Première phrase produite par le générateur de texte aléatoire, mars 2012

Sommes-nous seuls dans l’univers ? On serait prêt à parier que non. Trois possibilités s’offrent à nous pour repérer d’éventuelles formes de vie : envoyer des sondes, envoyer des ondes, recevoir des ondes.

Envoyer une sonde dans l’espace, c’est un peu comme envoyer une fourmi dans le Sahara en espérant qu’elle atteindra Tombouctou, dont elle ne connait pas l’emplacement. Quatre disques contenant des dessins gravés et des messages enregistrés (voix, musique...) ont cependant été embarqués à bord de sondes spatiales (…)

Envoyer des signaux radio est plus rapide, mais très hasardeux. En 1974, un premier message radio à grande puissance a quitté un radiotélescope terrestre en direction d’un amas d’étoiles, où il arrivera dans 24 000 ans (…)

Pourquoi ne pas plutôt écouter les émissions radio que certaines civilisations pourraient diffuser étourdiment ? C’est l’idée du programme SETI (…) Depuis son démarrage au début des années 1960, le programme n’a rien donné. Silence radio pour ce qui concerne les émissions « intelligentes ». 

Mais alors, pourquoi ne pas faire parler d’une autre façon les émissions radio « non intelligentes » ? Tel est le projet de Véronique Béland : interpréter les données cueillies par les radiotélescopes de l’Observatoire de Paris à l’aide d’un générateur automatique de textes aléatoires. Grâce à une voix de synthèse qui le récite en temps réel, le texte devient alors la « voix de l’Univers ».

On notera le côté « oulipien » de l’entreprise : un texte est généré à partir d’un algorithme, qu’il soit mathématique ou issu de données astronomiques retraitées par un logiciel. Comme l’écrivait le mathématicien François le Lionnais, fondateur de l’Oulipo, « il n’est jamais aisé de discerner à l’avance, à partir du seul examen de la graine, ce que sera la saveur d’un fruit nouveau ». Gageons que les pommes d’or du cosmos bientôt recueillies auront au moins la saveur de l’inattendu. 

Jean-Pierre Luminet, mars 2012  


Ce projet a été réalisé en partenariat avec le groupe EU-HOU (Hands-On Universe Europe, Université Pierre et Marie Curie, Observatoire de Paris), l’équipe de recherche Mostrare (Universités Lille 1 et Lille 3, LIFL UMR CNRS 8022, INRIA Lille Nord-Europe) et Acapela Group. Il a aussi bénéficié du soutien de la Ville de Tourcoing dans le cadre d’une bourse de production destinée à la réalisation d’une œuvre dans l’espace public.




Université de Lille – sciences et technologies

Espace Culture, Université de Lille – sciences et technologies

Cité Scientifique 59655 Villeneuve d'Ascq Cedex

Tél. +33 (0) 3.20.43.69.09

Mentions légales | Plan du site | Webmestre